http://www.searchforthetruth.net

EVIDENCE EN BIOLOGIE:

Les chevaux

Réf bibliogr. 48

Regardez l'évidence

Richard & Tina Kleiss

9 JUIN

Beaucoup de manuels ont une série d'images montrant comment le cheval est censé avoir « évolué » d'une petite créature de la taille d'un terrier. Ce que ces livres n'indiquent pas c’est que nulle part sur terre on a trouvé ces ancêtres fossiles se trouvant l'un sur l'autre dans un ordre régulier. Il est juste raisonnable de croire que tous ces animaux ont vécu sur terre en même temps, ou en tant que différentes espèces ou en tant que plus grands et plus petits membres des mêmes espèces (comparez les grands Danois et les dachshunds).

Une race moderne de cheval en Argentine fait la moyenne de seulement 43 centimètres (17 pouces) de taille. Les chevaux de Shire pèsent jusqu'à une tonne, alors que les poneys d'îles Shetland pèsent seulement 400 livres. Si chacun des trois types devait être trouvé fossilisé, ils pourraient facilement être disposés pour réclamer qu'ils ont évolué au-dessus des millions d'années pour montrer le côté graduellement croissant. Considérant qu'en fait, chacun des trois types est vivant aujourd'hui.

Personne n'a montré pourquoi les petits chevaux devraient devenir solidement plus grands par sélection naturelle. Juste l'opposé semble s'être produit dans le passé: les ours modernes, les tigres, les tortues, et beaucoup d'autres animaux sont considérablement plus petits que leurs relations préhistoriques. L'ordre d'évolution du cheval est simplement un mythe persistant auquel on s'accroche parce qu'aucune meilleure évidence pour l'évolution n'a été trouvée.

  • Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.
  • Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.
  • Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

 

Genèse 1 v 21,22