http://www.searchforthetruth.net

EVIDENCE EN MICROBIOLOGIE:

La Bdella

Réf bibliogr. 45

Regardez l'évidence

Richard & Tina Kleiss

17 MARS

La Bdella est un impressionnant chimiste microscopique. Durant sa courte vie de 4 petites heures il arrive à survivre dans un milieu d'eau fraîche, d'eau salée ou d'eau d'égout froide. Dans la première partie de sa vie, il utilise un flagelle (Longue queue) pour nager 10 fois plus vite que son aliment favori, la bactérie E. coli. Lorsque une Bdella rencontre un E.coli il percute la bactérie, et utilise au moins six enzymes différents pour forer un trou dans la membrane de la bactérie. Il pénètre alors la bactérie avec son flagelle et commence alors la deuxième partie de sa vie.

Aussitôt que la bdella arrive de l'extérieur vers l'intérieur de la bactérie, il lui injecte un produit chimique qui la tue. Dans le but de conserver la bactérie morte pour son propre usage, le parasite plein de ressources injecte encore un autre produit chimique dans la membrane extérieure de la bactérie qui fait que sa partie extérieure devient trop dure pour qu'un autre Bdella puisse la pénétrer. Dans les deux ou trois heures qui suivent, la bdella mange la bactérie et se reproduit. La nouvelle bdella casse la membrane solide pour redémarrer le processus. Même dans notre monde déchu, l'évidence d'une conception est indéniable.

Qu'elle foi énorme il faut pour croire que cela est le résultat de mutations aléatoires. Les écritures disent que seulement le fou peut nier l'existence de Dieu.

L'insensé dit en son coeur: Il n'y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; Il n'en est aucun qui fasse le bien.

Psaume 14v1