http://www.searchforthetruth.net

EVIDENCE EN PHYSIQUE:

le carbone 14 toujours présent

Regardez l'évidence

Richard & Tina Kleiss

7 SEPTEMBRE

Le fait peu publié par rapport à la datation au carbone radioactif est que toute la matière organique a le niveau de base ordinaire du radiocarbone. Pour comprendre les implications incroyables de ce fait, vous devez comprendre comment la datation au carbone radioactif fonctionne.

Lorsque l'azote en notre atmosphère est bombardé par des rayonnements, une partie s'est transformée en 14c molécules radioactives, qui sont uniformément dispersées dans toutes les choses vivantes. Une fois que l’organisme meurt, il cesse de recevoir le 14c. Il commence alors à se détériorer à un taux de 50% tous les 5.730 ans. Un million d'années après il ne peut plus rester un simple atome de  14c. Les laboratoires de radiocarbone ont constaté qu'essentiellement chaque molécule organique précédemment vivante a approximativement 0.3% de 14c que nous trouvons dans l'atmosphère actuelle. Le charbon, le gaz, le pétrole naturel, les coquilles, même les os de dinosaure non fossilisés ont toujours des niveaux mesurables de 14c. Au taux connu de la détérioration du 14c, pour que 0.3% de 14c soit présent dans des molécules organiques, ils doivent avoir moins de 46.000 années. Ils ne pourraient pas normalement avoir des millions d'années.

Les experts en matière de radiocarbone ont pris des mesures extrêmes pour  éliminer toutes les sources possibles de contamination modernes, pourtant ils n’ont pas réussi à éliminer le 14c restant. L'implication est renversante. Puisque le carbone radioactif est encore présent en chaque molécule organique enterrée (on assume qu’ils ont beaucoup de millions d'années), ces molécules doivent avoir été vivantes tout à fait récemment. Cette conclusion indéniable des données rassemblées des laboratoires de radiocarbone autour du monde n'est pas rendue publique, parce que les scientifiques sont formés pour croire que la terre a des milliards d'années

 

  • et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l'oeuvre de Dieu dans la foi.
  • 1 Timothée 1v4